Lifestyle

Octobre Rose en ton honneur Jessie

Facebookpinterestrssyoutubeinstagram

Je n’avais pas prévu de rédiger cet article principalement parce qu’il serait très personnel mais bloguer c’est aussi se dépasser n’est-ce pas? C’est donc grâce à #RDVBAMCHALLENGE (rendez-vous des blogueuses afro et métissées) que je vous écris aujourd’hui.

Pour la petite histoire, il s’agit d’une sympathique communauté qui a une page Facebook disponible ici.

Octobre rose

Nous sommes donc dans ce mois d’octobre que je déteste mais cela reste tout de même l’occasion de vous parler d’une cause qui mérite amplement que l’on en parle. C’est le mois qui a été choisi pour parler du cancer du sein.

Il ne s’agit pas que d’en parler mais plutôt de se mobiliser car cela peut arriver à tout le monde malgré ce que l’on pourrait croire. Je vous invite à travers ce billet à prendre rendez-vous vous avec votre gynécologue afin de passer un passage très désagréable mais fortement nécessaire afin de vous assurer que vous n’êtes pas atteinte du cancer du sein.

La vie est une lutte perpétuelle, prenons le risque de la préserver quand cela est possible.

J’en parle avec mon cœur car il y a un an, une de mes amies en est morte! Elle avait vingt-huit ans. Mwen ja pléré, mwen ja kryé!* Comment peut-on mourir si jeune?

Je ne vous cache pas que j’ai appris la nouvelle de la manière la plus violente qui soit par un « rip Jessie » sur son mur Facebook et là on ne voudrait pas avoir vu ça. J’ai donc contacté ma cousine qui m’explique qu’elle était en rémission d’un cancer du sein.

En 2017 on meurt encore du cancer du sein #octobreRose Cliquez pour tweeter

Non seulement une amie d’enfance perdait la vie mais en plus je realisais que l’on peut encore mourir du cancer du sein.

C’est précisément à ce moment que ton monde s’écroule. Tu réalises à quel point nous sommes peu de choses. Au fond on le sait mais on n’y pensera pas tant que ça arrive loin de nous. Mais je vous en conjure, faites le dépistage au moins une fois par an.

Je me dis que nous devons nous battre aussi pour toi Jessie. J’essaie de profiter plus de mes amies car je me disais toujours que j’avais le temps. La vérité c’est que nous ne sommes pas les maîtres du temps! 

Je ne vais pas vous mentir, je ne pensais pas que l’on pourrait mourir si jeune d’un cancer du sein. Après avoir pleuré je me suis dis qu’il fallait que je prenne les choses en main. J’ai décidé de me renseigner et non seulement je fais mon dépistage mais j’ai changé certaines habitudes. Je mettais de l’antitranspirant sans même savoir qu’il y a une énorme différence entre cela et les déodorants. Parfois on fait les choses tellement automatiquement que l’on oublie d’avoir du recul. Aujourd’hui j’achète du déodorant le plus naturel possible parce que j’ai appris que l’anti transpirant est hyper mauvais pour les femmes et peut contribuer à favoriser le cancer du sein.

Une femme avertie en vaut deux. 

Il est important de faire le dépistage tôt afin de mieux lutter contre le cancer du sein. 

Le cancer du sein en chiffres:

  • 1 femme sur 8 est touchée
  • c’est le premier cancer en fréquence chez les femmes et le deuxième en terme de mortalité
  • plus de 50 000 nouveaux cas par an
  • une femme sur deux de plus de 50 ans fait le dépistage mais si elles étaient toutes concernées on estime que 3000 vies pourraient être sauvées

Pour info, l’association le cancer du sein fera une grande journée de sensibilisation le 18 Octobre. D’ailleurs place de la République à Paris, il sera possible de faire des dépistages gratuitement. Vous trouverez aussi les Accueils cancer de la ville de Paris à l’hôpital Georges Pompidou et l’hôpital Tenon les 16 et 17 octobre. 

L’ambassadrice de cette année est la magnifique Cristina CORDULA.

J’avais envie de partager avec vous tout cela parce que la vie est précieuse et il est important de se mobiliser le plus tôt possible. Des vies peuvent être sauvées alors prenez votre courage à deux mains épi an nou alé.* 

J’espère que mon article te fait hommage comme il se doit et que les femmes qui me lisent peuvent se rendre compte qu’elles doivent passer à l’action car ça n’arrive pas qu’aux autres.

*j’ai déjà pleuré, j’ai déjà crié

*et on y va

 

Floriane, Blogueuse depuis environ 5 ans C'est en janvier 2012 qu'à officiellement commencé ma vie de voyageuse. J'avais envie de voir le monde, puis est arrivée l'envie de partager d'où le blogging. Je travaille dans le monde du tourisme d'affaires ce qui me donne l'opportunité de parler de choses plus techniques. Ce blog est à mon image, il reflète les choses qui comptent le plus pour moi :) 120 pays c’est le nombre que je vise /  plus de 20 pays visités 

32 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partager