Black PWR

Les Antilles sont la France si et seulement si nous ne faisons pas trop de bruit

Facebookpinterestrssyoutubeinstagram

Yéla, sa ou fè?

J’ai commencé ma rubrique black PWR en me demandant comment je pourrais faire avancer les choses pour nous les antillais mais aussi les noirs. Tout en sachant que sans vous je ne suis rien. 

Il y a beaucoup à dire mais il est hors de question de faire dans le sectarisme car mon but est d’essayer avec vous de trouver un moyen d’avancer tout en parlant haut et fort de ce que nous vivons afin que les autres comprennent. J’entre dans le vif du sujet sans plus tarder parce que je ne sais pas comment je pourrais introduire cela gentiment.

Depuis que j’ai quitté la Martinique on m’a posé des questions stupides comme « tu es venu comment » ce à quoi j’ai dû répondre à la nage parce que je ne pouvais dignement pas expliquer à un français que j’avais pris l’avion tout de même. L’enchaînement de question le plus étonnant reste « tu viens d’où? ». Parce que si vous répondez de France, etant donné que vous êtes noir on vous redemande de préciser « oui mais où avant ». Ce à quoi vous devez répondre en précisant toute votre descendance: en vous remerciant.

Moi je suis née et j’ai grandi en Martinique donc je réponds toujours « je suis martiniquaise » et cela rassure bizarrement mon interlocuteur mais à partir de maintenant je répondrai que je suis française. Après tout c’est la vérité.

Je suis martiniquaise quand tu l’as décidé! 

Ce qui me choque et me révolte profondément (mwen préss mandé goumen) c’est d’entendre selon la conjoncture la nationalité changer. 

Un jour, je discutais avec une collègue et elle me disait que les français te regardaient de travers si tu osais porter de la couleur ou t’habiller différemment. Elle m’a dit qu’ils sont très moqueurs comme moi. Ce à quoi j’ai répondu que je trouvais que les gens en France ne te regardent pas. J’ai fais l’erreur d’ajouter que je suis moqueuse non pas parce que je suis française mais parce que je suis martiniquaise (dan mwen toujou déwo). Elle m’a dit  » vous les antillais vous vous croyez tellement différents, vous ne vous sentez pas français » 

Est-ce que je me sens française?

La vraie question est comment pourrais-je me sentir française quand je vois toutes ces disparités? Je suis française parce que nous avons été colonisés mais nous avons été abandonné à notre sort. Un noir doit se battre plus dur pour avancer. Et ce encore en 2017 ce que je trouve honteux.

Quand je parle disparité je parle de l’éducation nationale qui ne nous apprend pas assez notre histoire. Kréyol sé sa nou yé sé sa nou ké rété!

Ce qui me scandalise le plus c’est quand on discute avec un français il ne sait rien de nous mais nous savons tout d’eux. Nous connaissons l’histoire de France, ses rois. Nous apprenons la géographie française mais qui apprend aux métropolitains la géographie antillaise? 

Demandez moi de placer Kourou sur la carte de la Guyane. Pour la réponse on repassera. J’ai honte! 

Les gens sont offusqués que je nous ne connaissions pas leurs villes paumées. Au début je m’excusais en répondant que je n’avais pas grandi ici. Depuis quelques années je réponds « et toi tu sais combien de communes il y a en Martinique?  » . 

Cela s’applique aussi aux artistes que je ne connais pas. Est-ce qu’à part Kassav et la compagnie créole ils connaissent notre musique? 

Mais ce qui me révolte reste l’histoire de l’esclavage. Combien de métropolitains savent en quel mois c’est l’abolition de l’escalavage? Quant aux dates n’en parlons même pas.

Lorsque l’on regarde les informations il y a deux manières de nous traiter. 

S’il s’agit de réussite en particulier de sport le sportif sera décrit comme etant français. Je prends l’exemple de Teddy Riner il est un sportif de haut niveau, il rafle toutes les médailles, c’est un champion avec une très jolie mentalité, il sera décrit comme etant français. Ainsi on lira le français Teddy RINER a encore gagné. En revanche si vous faites un faux pas, nous lirons le français d’origine guadeloupéenne ou martiniquaise. Ah mais non il n’est pas totalement français il faut le dire.

Bizarrement je ne lis jamais le français d’origine bordelaise. Vous voyez où je veux en venir? Tu es français si tout va bien mais on te reprochera de ne pas te sentir française.

C’est quoi la France? 

Un pays qui essaie de te renier au moindre faux pas mais qui est tout de même content que tu fasses partie de ses rangs. Je ne suis pas en train de dire que nous devrions nous révolter et demander l’indépendance mais il est temps que tout le monde sache que nous ne sommes pas juste des personnages venant des îles (Macron a dit que la Guyane est une île pardon nous sommes tous venant d’une île dorénavant). Nous devons nous battre pour qu’au journal télévisé on parle de la commémoration de l’abolition de l’esclavage à chaque date au même titre que l’on se mange des 14 juillet alors que l’on n’a rien demandé à personne.

Oui nous existons. Oui nous sommes français. Ne prenez pas ce qui vous arrange chez nous en reniant le reste.

Kréyol sé sa nou yé sé sa nou ké rété.

Il est temps que nos auteurs antillais soient aussi connus en France. À quand des livres d’auteurs antillais dans le programme scolaire français? 

Ensemble nous pouvons faire de grandes choses. Il est vraiment temps que l’on se donne les moyens d’y arriver. Une chose est sûre, c’est que si nous ne le faisons pas ensemble personne ne le fera pour nous! 

Ce blog est mon engagement! J’ai honte de dire en 2017 que je veux être une militante noire car nous aurions dû avoir dépassé cela. Mais puisque nous y sommes encore levons nos poings.

Sé pou la viktwa nou ka alé!

Facebookpinterestrssyoutubeinstagram

About Flow

Floriane, Blogueuse depuis environ 5 ans J'ai été  piquée par le virus du voyage j’ai enfin vaincu ma timidité afin de partager avec vous mes voyages. Vous trouverez sous forme d’article mais aussi de vidéo sur ma chaîne YouTube mes escapades c’est à vous de choisir le format qui vous convient. 120 pays c’est le nombre que je vise /   20 pays visités 
View all posts by Flow →

6 thoughts on “Les Antilles sont la France si et seulement si nous ne faisons pas trop de bruit

  1. Coucou, j’ai lu ton article avec une attention particulière.
    Oui c’est vrai que la France possède bcp d’exigence. Et pour y appartenir, on demande souvent de laisser tomber ses origines. Parfois même les prénoms surtout dans le cadre de la naturalisation et de connaître son histoire du bout des ongles. 😂😂

    Mais avant tout, je pense qu’il faut arrêter de toujours tout ramener à la colonisation. Remuer toujours le passé n’est pas bon. Mais c’est très difficile de ne pas le faire.
    Regardons vers le futur en essayant d’améliorer notre présent.

    La communauté noire n’est pas solidaire pour avancer main dans la main depuis la nuit des temps et jusqu’a présent. Et c’est dommage, car tout ne tout le monde ne se sent pas concerné.
    Peut on réellement compter sur la jeunesse d’aujourd’hui pour faire avancer les choses? Telle est la question.
    Une jeunesse qui est divisé.

    Merci pour ton article et pour ton engagement. 😘😘😘

    1. Merci pour ton commentaire
      Je suis assez d’accord avec toi. Il est temps de prendre conscience des choses et d’essayer de trouver des solutions. J’ai commencé à penser à la suite de cet article.
      J’espère de toute mon âme que notre jeunesse est prête à avancer. Au moins j’aurai essayé

  2. Bravo et merci pour cet article !
    Tu as exposé les choses telles qu’elles sont et je pense que ça parlera à pas mal d’entre nous, antillais ou pas.

    Il faut un minimum de courage pour se révolter, aborder des sujets qui dérangent et pour ça je te félicite. Continue sur cette lancée. Foss épi kouraj !

    Bisous !

    1. Merci Agnès pour ton commentaire
      C’est clair qu’il faut du courage mais je pense sincèrement qu’il est nécessaire de passer par là afin d’essayer d’avancer ensemble

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *