Black PWR

Pourquoi j’ai honte de parler créole dans certains contextes?

Facebookpinterestrssyoutubeinstagram

Pourquoi ai-je honte de parler créole dans certains contextes? Cliquez pour tweeter

Coucou petite noisette,

Tu dois te demander comment je peux ressentir cette honte alors que je mets régulièrement en avant mon identité créole. Je ne compte pas tout te dévoiler dès la première phrase. Je te rassure, je t’explique ce que j’entends par là.

Pourquoi j’ai honte de parler le créole selon le contexte? 

Je suis née en Martinique (tu parles d’un scoop). Aussi longtemps que je me souvienne, je parle créole. Le problème étant que je le parlais en cachette de ma mère. Petite, nous n’avions pas le droit de parler créole.

Ce qui est très drôle, c’est que nos parents nous parlaient en créole mais nous n’avions pas le droit de répondre en créole. Cela était vu comme un manque de respect. Si tu n’avais pas envie de goûter à la ceinture/ cuillère en bois/ martinet/ sa maman twouvé il valait mieux répondre gentiment en français.

Mieux encore, je discutais sur instgram récemment avec Lowentia du blog Larixssa et elle me disait si je parle créole on dira que je suis sauvage. Cela fait mal de l’admettre mais elle avait raison.

La langue créole si belle soit-elle à mes yeux souffre de beaucoup de complexes.

J’ai encore des amis qui me disent de ne pas leur parler en créole que je suis une femme, cela n’est pas joli dans ma bouche (coucou Guynel 😜).

A qui pouvons-nous en vouloir de l’image négative du créole?

 

Je suppose que cela remonte à l’esclavage car avant cela, nous ne subissions pas de domination. La France a violé notre culture, nous a exproprié, rabaissé et aujourd’hui nous continuons à vivre des conséquences de cette colonisation.

Il est largement temps de prendre conscience que le créole c’est nous. C’est mon héritage dont je suis fière. Nous devrions tous l’être d’ailleurs.

Je ne sais pas si un jour, le journal télévisé sera fait en créole mais ce serait une très jolie victoire. Je ne dis pas qu’il ne faudrait plus parler la langue française mais l’un n’empêche pas l’autre.

Césaire a dit « je ne suis pas antifrançais, je suis d’abord martiniquais »

 

 Soyons d’abord martiniquais. Il est évident que cela nous poussera à rejeter certaines choses mais c’est important de ne pas perdre ce qui nous appartient vraiment. Ce que nous a donné la colonisation nous appartient sous les coups, les blessures mais ce que nous étions avant c’est notre véritable essence.

Savoir parler le créole est indispensable

Nous n’avons de cesse d’inventer des mots et de ne plus parler comme  nos ancêtres mais c’est sûrement parce qu’il y avait tellement d’interdictions que nous apprenons tant bien que mal.

Réapproprions-nous notre créole qu’il soit martiniquais, guadeloupéens, guyanais, réunionnais, costaricien cela n’a pas d’importance. Il faut simplement que nous apprenions à l’aimer et le considérer.

La langue créole n’est pas une langue de sauvage, nous ne devrions pas en avoir honte. Je ne sais pas si un jour il sera bien vu de faire une déclaration d’amour en créole.

Ne serait-ce que le fait de dire « mien enmen-w » cela parait bizarre. Pourquoi? Parce que l’on nous a fait croire que c’était « sale », qu’il fallait parler français pour que ce soit propre et beau.

Je n’ai plus envie de dévaloriser cette langue, elle a sauvé nos ancêtres alors elle est dans mon coeur.

Kolo Barst a dit « Fô nou palé kréyol tou lé jou, kréyol-la sé ta nou, i andidan nou »

 

Nous avons ce devoir de transmission 

Arrêter de considérer que c’est une langue de sauvage ce serait déjà une très bonne évolution. Accepter que le fait de parler créole venant d’une femme ou d’un homme, il n’y a aucune différence. Quand on parle une autre langue, il n’y a pas cette distinction machiste.

Je suis créole et j’en suis fière!

J’ai toujours été une militante je crois, au plus loin que je me souvienne. Je ne sais pas d’où cela me vient car ma mère ne s’intéressait pas à ces choses là.

Afin de mettre ma pierre à l’édifice, je te propose de m’envoyer par mail les expressions créoles martiniquaise que tu connais ou simplement de m’en laisser en commentaire. Peu importe ton créole.

A lire aussi: Mon avis sur le livre « noire n’est pas mon métier »

Sommes-nous tous racistes?

Non ma peau noire n’est pas un déguisement

Epingle l’article si tu veux le retrouver

polices-manuscrites

 

 

 

 

Si tu aimes le blog, entre ton adresse mail ci-dessous. C’est le seul moyen direct que j’ai de savoir que tu apprécies, en échange je t’offre une check-list bagage complète. Tu recevras aussi des informations inédites tous les 15 jours.

PAS DE SPAM PAS DE PUB

 

 

Floriane, Blogueuse depuis environ 5 ans C'est en janvier 2012 qu'à officiellement commencé ma vie de voyageuse. J'avais envie de voir le monde, puis est arrivée l'envie de partager d'où le blogging. Je travaille dans le monde du tourisme d'affaires ce qui me donne l'opportunité de parler de choses plus techniques. Ce blog est à mon image, il reflète les choses qui comptent le plus pour moi :) 120 pays c’est le nombre que je vise /  plus de 20 pays visités 

8 Comments

  • Sehria

    Alors tu vois pour moi qui est née en métropole, c’était très important ! Car c’est ce que tu expliques : mes grands parents ont quitté la Guadeloupe et n’ont pas appris le créole à leurs enfants (Ça n’aide pas à s’intégrer apparemment). J’ai du l’apprendre alors que je parle très bien le fang (Gabon) ! Du coup, je parle les 2 à ma fille et je lui achete des livres bilingues à lire avec elle ou avec sa marraine 😊. Merci beaucoup pour ce bel article 😍

    • Floriane

      Mais tu as vraiment raison de faire cette éducation bilingue. C’ Dommage que certains parents et ou grand-parents ne passent pas le flambeau mais si nous faisons ce qu’il faut, les choses avancent.
      Merci pour ton commentaire
      Bises

  • yasmine

    Coucou, je te parle en créole, mais si tu réponds t’es mort, je connais aussi.
    J’ai de plus en plus de collègues antillaises.
    Certaines n’hésitent pas à parler créole alors que je suis dans une conversation avec quelqu’un qui ne va pas comprendre ça ne je ne cautionne pas.
    C’est d’une impolitesse.
    Par contre je dois avouer que c’est bien pratique pour parler en toute discrétion.
    Mon seul regret c’est que je ne l’écrit pas.
    Etant en métropole depuis l’âge de 3 ans , ça doit jouer.
    Merci pour ton article , j’espère que ça éclairera certaines personnes.

    • Floriane

      Lool c’était la spécialité de nos parents ça te parler dans une langue et t’interdire de le faire en retour ^^
      Moi je sais l’écrire car je l’ai étudié à la fac mais je dois avouer que la majorité des gens autour de moi ne savent pas. Il y a encore du boulot
      Merci pour ton commentaire
      Bises

  • Michèle

    La on se retrouve j’ai aussi le complexe de parler ma langue maternelle ,Parce qu’un moment de ma vie il fallait tout laissé de mon enfance et évoluer dans un autre univers à la fin j’ai oublié les mots après j’ai fais un cours de recyclage malgré Ça l’environnement ne m’aide pas non plus à parler et chez moi mes sœurs et ma mère ne me dérange plus tout le monde me parle Français et ca n’aide pas du coup j’ai honte de parler le dialecte de peur que je sois la risée des gens de ma communauté

    • Floriane

      Oh je te comprends, tu peux essayer de pratiquer parce que plus tu resteras sans parler ton dialecte, plus ce sera compliqué de t’y mettre. J’espère que tu arriveras à maitriser.
      Bises

  • Njadream

    Coucou. J’ai découvert bcp de choses à travers cet article. Comme les parents te parlant dans une langue mais te disant ne pas leur parler dans la même. Je sais pas, peut être que ça existe chez nous aussi. Après ce n’est pas le même contexte. Personnellement sans pour autant avoir de la honte de parler ma langue, mais il ya des mots que je n’aime vraiment pas dire dans ma langue que je le dise à mes compatriotes ou non. Je les trouve vraiment moche à mon goût. Ce sont des mots pour parler par exemple des parties intimes et tout ce qui est lié. D’ailleurs je crois que même dans d’autres langues que ce soit français ou pas j’aime pas lol. Mais dans ma langue c’est encore bizarre. bisous

    • Floriane

      Lol oui je te l’accorde c’est extrêmement déstablisant. Il y a des mots que je n’aime pas employer (les jurons) mais les mots du corps humain ça va je trouve ça normal mais je te comprends lol
      Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partager