Voyage

Ukrainian airlines international cauchemar ou cauchemar?

Facebookpinterestrssyoutubeinstagram

Coucou les noisettes, Il y a trois ans de cela, j’ai vu un billet pas cher pour Dubai j’avais des étoiles dans les yeux tellement le tarif était beau. Ne me demandez pas le prix je ne m’en souviens plus vraiment mais ça devait être à moins de 300€ . Ni l’une, ni l’autre j’en parle à mes copines afin de savoir qui voulait s’y aventurer. Le prix ayant raison de nous, nous préparons cette petite escapade. Nous décidons de partir 4 jours afin de respecter les impératifs de chacunes.

Ukrainian airlines bonne ou mauvaise idée?

Ca y est le jour J est enfin arrivé, c’était au mois d’avril. Nous étions trois à nous offrir cela pour nos anniversaires respectifs. Nous passons nous acheter de quoi déjeuner vite fait car nous sommes pile à l’heure quand même. Arrivé à la porte d’embarquement « delayed » nous voyons que le vol est retardé de trente minutes. Nous prenons notre mal en patience et nous allons nous chercher des places assises. Les trente minutes écoulées, nous voyons que le vol est repoussé à une heure de retard. Tour va bien nous rigolons car dans quelques heures nous serons sous le soleil des emirats. L’heure passe mais l’embarquement ne commence pas. Nous voyons l’avion sur le tarmac donc nous restons optimistes. Au bout de deux heures, on nous explique que l’avion a « un problème », que les techniciens regardent s’il peut décoler. Evidemment sécurité oblige nous attendons calmement. Trois heures se sont écoulées car notre vol devait décoller vers 14h mais nous sommes toujours à aéoroport Charles de Gaule. Les heures défilent, vers dix huit heures la compagnie essaie de trouver une solution pour certains voyageurs. Les privillégiés sont reroutés sur les vols d’autres compagnies. Il faut faire la queue afin que l’on trouve une solution auxd personnes qui comme nous avaient payé une cacahuète. Bonjour l’estime! Nous devons repasser la douane. Nous avons passé la douane deux fois en une journée en étant resté à l’aéroport Charles de Gaule. Bravo l’exploit! Il est 21h30 quand nous arrivons devant le guichet et que l’on nous propose de nous mettre sur le vol du lendemain. Nous sommes logés dans un hôtel non loin de l’aéroport. Sur cette prestation, je n’aurai rien à redire car ils ne se sont pas moqués de nous. Le matin, alors que nous prenions le petit-déjeuner, je réalise que nous sommes sur liste d’attente et que nous n’avons toujours pas de billet d’avion. Nous avalons la fin du petit-déjeuner en quatrième vitesse direction le comptoir Ukrainian.

De surprises en surprises

Nous y sommes, l’hôtesse nous fait attendre en laissant passer tous les passagers afin de voir si nous pourrons embarquer. Elle nous donne finalement nos cartes d’embarquement de Paris à Kiev. Nous lui demandons si nous pourrons faire notre escale et arriver à Dubai elle nous assure que oui. Une fois dans l’avion, nous avons faim et découvrons que le plateau repas est payant. Il faut s’aqcuitter de 9€ si l’on veut se restaurer: le pire repas de ma vie. Nous arrivons sans encombres à Kiev et apprenons qu’il faut faire la queue au comptoir Ukrainian afin d’obtenir la carte d’embarquement suivante. Tout le monde est logé à la même enseigne (quelle organisation). Chanceuses, que nous sommes nous devons encore négocier pour que l’on nous mette sur le vol pour Dubai. Enfin nous atterissons à Dubai, nous avons perdu une journée sur notre séjour qui était déjà court. Je vous laisse avec quelques photos de Dubai mais vous raconterai ce voyage prochainement.

Le vol retour, enfer ou paradis?

Bien évidemment, le vol de Dubai à Kiev, nous enregistrons sans aucun problème alors que c’est le seul vol pour lequel nous aurions accepté de rester bloquées. Nous arrivons à Kiev et c’est l’horreur: il n’y a plus de place sur le vol pour Paris. Nous voilà quatre noirs dans un pays raciste mais pour commencer nous sommes les seuls noirs, du vol, de l’aéroport. Nous négocions sévère car rester dans ce pays est tout juste inenvisageable pour nous. Il n’y a pas de place, nous commençons presque à paniquer : au secours. Finalement vive le surbook, on nous trouve quatre places, c’était tellement les dernières que l’avion est plein à craquer. L’hôtesse nous place chacune à des places chacune plus éloignées les unes des autres. Nous rentrons à la maison: enfin et non sans mal. Ukrainian airlines, plus jamais! Je vous le dis même si on me paie je n’y vais pas. Et vous, avez-vous déjà subit de telles déconvenues en voyage?  

Floriane, Blogueuse depuis environ 5 ans J'ai été  piquée par le virus du voyage j’ai enfin vaincu ma timidité afin de partager avec vous mes voyages. Vous trouverez sous forme d’article mais aussi de vidéo sur ma chaîne YouTube mes escapades c’est à vous de choisir le format qui vous convient. 120 pays c’est le nombre que je vise /   20 pays visités 

4 Comments

  • FKN

    Oh quelle horreur! Je note bien le nom de la compagnie pour ne jamais être tentée! Mon seul problème en avion fut un voyage pour New-York par Pakistan Airlines. Des stewards qui nous traitent comme de la m….il fallait que ce soit mon copain qui parle. Ils me zappaient complètement. Mais oui pas de retard. Juste des connards!

    • Floriane

      Ah je ne connais pas du tout cette compagnie mais je n’aurai pas idée de la prendre surtout après ce que je viens de lire lol.
      Alala les gens mais tu as bien raison de noter et de ne jamais prendre cette compagnie

  • Emmanuelle CM

    C’est le genre d’imprévus qui peut vraiment faire paniquer, heureusement que vous étiez entre amies déjà pour vous soutenir ! Je n’ai encore jamais pris l’avion mais je reconnais que j’ai un peu peur niveau organisation d’autant plus avec des compagnies de ce type !

    • Floriane

      Et heureusement que je suis ne m’emporte pas facilement. Pour commencer, tu peux passer par une agence de voyage car ils sont là pour te rassurer et couvrir tes arrières, c’est plus rassurant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager